L'adret désigne le versant le plus ensoleillé d'une vallée, d'un coteau, et, forcément, le plus favorable aux cultures et à l'habitat. Quel nom plus évocateur pour qualifier ce nouveau quartier idéalement situé en zone de développement, au versant Sud-Ouest de la colline du Grand-Lancy, dominant le plateau de la Praille et à deux pas de la future gare Léman Express de Lancy-Pont-Rouge.


Construit à proximité du futur pôle d’affaires de Genève, le nouveau quartier Adret Pont- Rouge sera étroitement lié aux grands projets urbanistiques auxquels il s’intègrera. Autour de lui, s’élèveront bientôt des bureaux, des commerces et l’une des gares du Léman Express. Il jouxte le périmètre Praille-Acacias-Vernets (PAV) appelé à connaître une mutation à grande échelle.

Grâce à sa situation privilégiée, ce quartier possède tous les atouts pour devenir l’un des nouveaux grands pôles urbains de l’agglomération genevoise. Proche de toutes les commodités (commerces, services, écoles), il propose une offre unique de moyens de transports permettant une mobilité optimale par le train, le tram, le bus, le vélo et la route.

Une place importante est réservée aux espaces verts et de détente, non seulement avec un grand parc central, mais aussi avec les chemins piétonniers bordés d’essences variées.

Une promenade sera créée par la commune de Lancy afin d'assurer une continuité du plateau de Tivoli jusqu'au Bachet, en passant par Surville et Pont-Rouge.

Lancy, commune où s’érigera le nouveau quartier, propose à ses résidents une large palette d’infrastructures digne de son rang de troisième ville du canton. Dans un rayon de quelques centaines de mètres, les nouveaux habitants auront accès à trois parcs arborisés dont celui de la Mairie, des lieux culturels tels que la Villa Bernasconi, ou des zones animées de shopping et de loisirs tels que le centre commercial de la Praille ou le Stade de Genève. Enfin, à l’orée 2020, différentes sociétés et restaurants viendront occuper les immeubles commerciaux en cours de réalisation dans le quartier de Pont-Rouge, dont l’école club Migros, laquelle proposera un panel de cours et de formations en tous genres.


Accès

En transports en commun
Gare CFF de Lancy-Pont-Rouge
Ligne 15 Palettes – Nations, arrêt : P+R Etoile
Ligne 21 Cressy – Gare des Eaux-Vives, arrêt : P+R Etoile
Ligne D Saint-Julien SNCF – Bel-Air, arrêt : P+R Etoile

En voiture
Centre ville / Gare Cornavin : 15 mn
Aéroport / Gare Genève Aéroport : 10 mn
Entrée autoroute A1 : 5 mn
C’est un véritable morceau de ville que la Fondation pour la promotion du logement bon marché et de l’habitat coopératif (FPLC) s’apprête à ériger à la jonction des villes de Genève, Lancy et Carouge. Le quartier Adret Pont-Rouge comprendra à terme près de 640 logements (PPE, logements d’utilité publique – LUP, logements en coopérative d’habitation), des activités et services, complétant la première phase développement urbain organisé autour de la gare de Lancy Pont-Rouge. La livraison des logements est prévue début 2020, coïncidant avec la mise en service du Léman Express.

Au cœur de cet ensemble, 96 appartements en PPE sont proposés à la vente. Le programme se décompose en 4 bâtiments à haute performance énergétique (HPE), de 5 à 7 étages sur rez, dont 2 sont vendus en droit de superficie.

Articulés autour de cours semi privées et d’espaces collectifs, les appartements, de 3 à 6 pièces, bénéficient d’une excellente orientation (principalement Sud ou Ouest) et sont tous dotés de loggias et d’une place de parking en sous-sol.

Ce programme s’inscrit dans le cadre d’un périmètre en zone de développement dont les prix de vente sont contrôlés par le Canton de Genève
plan-de-masse.png
Le projet côtoie la promenade des Crêtes, située en amont marquant la rupture entre le coteau de Lancy et le plateau de la Praille. A l’Est, la zone est marquée par une forte activité en mutation. Le secteur qui accueillera les futurs logements se situe ainsi à l’interface de contextes urbains différenciés.

Les constructions, dans lesquels 96 appartements PPE prendront place, s’articulent ainsi autour de "chambres urbaines", autrement dits des lieux de rencontres, véritables traits d’unions entre la sphère publique et le logement privatif et communautaire.

La typologie des bâtiments se caractérise par l’adoption d’une distribution verticale unique disposée en façade. Le prolongement de certains paliers intermédiaires et la création des terrasses donnant sur la cour- jardin, permettent un usage en partage des espaces communs et favorisent le lien social.

Orientés favorablement, l’ensemble des appartements bénéficient d’un prolongement extérieur sous forme de loggia ou de terrasse partiellement couverte pour les appartements disposés en attique.

L’expression architecturale se caractérise principalement par l’adoption d’une façade en béton teinté dans la masse répondant aux standards de haute performance énergétique, dont la modénature joue avec la superposition d’étages regroupés. L’occultation et la protection solaire sont garanties par des stores à lamelles. Les toitures non accessibles, sont végétalisées.
Le traitement des espaces extérieurs est conçu de manière à créer le lien entre la place de la gare de Lancy- Pont-Rouge à l’Est, sous forme de jardin rudéral où s’épanouit un authentique écosystème naturel urbain, et le coteau de Lancy à l’Ouest, verdoyant et généreusement arborisé.

La limitation de l’emprise du parking en sous-sol à la verticale des bâtiments (L4 et L7 destinés à la location) disposés le long des voies permet de préserver des espaces en pleine terre et l’émancipation d’arbres majeurs au cœur des îlots.

Tous les bâtiments sont accessibles par une rampe aux normes handicapés permettant de surélever légèrement le niveau du rez-de-chaussée accueillant des logements. Ce dispositif permet l’appropriation collective des espaces extérieurs tout en ménageant l’intimité des logements.
Le site du quartier Adret Pont-Rouge est bordé à l'Est par des voies CFF. Ainsi, des mesures spécifiques relatives à la gestion des risques majeurs sur les bâtiments et sur les espaces publics sont intégrées dans les constructions proposées. Ces contraintes obligent les façades Est (pignons) des bâtiments L5 et L8 à des châssis fixes. Les quatre bâtiments L3, L5, L6 et L8 accueillant les appartements en PPE bénéficient d’un éloignement maximal des voies accentué par l’écran formé par la présence des bâtiments L4 et L7 construits longitudinalement à celles-ci.

Enfin, l’ensemble des constructions s’inscrit dans un projet de quartier en accord avec le développement durable. L’adoption d’un système de chauffage à distance basé sur la géothermie, le traitement des espaces extérieurs favorisant la mobilité douce et la nature en ville ainsi que la localisation en sous-sol de toutes les places de parking en sous-sol, sont autant de mesures qui permettront de valoriser un lieu en proche bordure de Genève où il fera bon vivre.